Conseils

Bon à savoir pour être en conformité selon la norme NF C15-100

MISE A LA TERRE : QUE DOIT-ON METTRE À LA TERRE ?

Toutes les masses métalliques d’un bâtiment doivent être mises à la terre (liaison équipotentielle principale) en les raccordant à un conducteur de protection (ou conducteur de terre) de couleur vert-jaune. La borne principale de terre est soit dans le tableau électrique, soit séparée.

Protection des personnes

La norme NF C15-100 fixe des règles précises pour une protection optimale des personnes. La norme vous indique combien d’interrupteurs différentiels il vous faudra prévoir par logement ; comment répartir vos circuits électriques ; combien de circuits sont couverts pour un interrupteur différentiel et comment calculer l’intensité.

Protection des circuits

La norme NF C15-100 impose l’installation de disjoncteurs et fixe le nombre de circuits par types d’usages à prévoir dans le logement. Retenez également que les coupe-circuits sont interdits en neuf et en grosse rénovation.

Tableau électrique

La norme NF C15-100 fixe deux règles quant au tableau électrique. La première, le tableau électrique doit présenter une réserve d’emplacements disponibles pour permettre une évolution de l’installation. La deuxième, tout local indépendant à usage d’habitation et comprenant plusieurs pièces doit posséder son propre dispositif de coupure d’urgence. Cette deuxième règle assure la sécurité des occupants en permettant de couper l’alimentation depuis l’intérieur du local.

Circuits lumières

La norme NF C15-100 facilite la mise en œuvre des points d’éclairage en intégrant des dérogations qui ont clarifié les règles de raccordement terminal.

Circuits prises

La norme NF C15-100 fixe le nombre de prises de courant autorisées par circuit et facilite leur décompte.

Circuits volets roulants

En cas de volets roulants motorisés, la norme NF C15-100 impose de créer au moins un circuit spécialisé, systématiquement dédié à l’alimentation des moteurs de volets.

Circuits chauffage

La norme NF C15-100 impose un circuit chauffage spécifique et des protections adaptées.

Salle de bain

La norme NF C15-100 définit les volumes de protection dans la salle de bain qui conditionnent la pose des circuits et des appareils électriques.

Réseau de communication

La norme NF C15-100 et l’Arrêté du 3 Août 2016 précisent comment doit être composé un tableau de communication et comment câbler un réseau de communication.

Véhicules électriques

La norme NF C15-100 impose une protection différentielle dédiée de Type-A pour le circuit dédié alimentant la prise de recharge VE – au même titre que les plaques de cuisson et le lave-linge.

Logo Ogelec Pro, l'éléctricité par excellence.

La sécurité électrique

Environ 47 % des logements construits avant 1974 possèdent une installation électrique défaillante ou inadaptée à la multiplication et à la demande de puissance des nouveaux équipements. Ces installations sont dangereuses parce qu’elles ne comportent ni dispositif différentiel ni prise de terre et qu’elles ne font généralement l’objet d’aucun entretien et d’aucune transformation sérieuse pour les adapter aux besoins modernes.

Ces installations vieillissantes sont perçues comme source d’inconfort plutôt que d’insécurité et, lors de rénovation, l’esthétique passe en général avant la sécurité. Plus une installation électrique remise en état répond à la fameuse norme NF C15-100 (correspondant à celle d’une installation neuve) et plus elle est sûre. Les points névralgiques de ces installations électriques anciennes sont constitués par le vieillissement des protections des conducteurs et des circuits surchargés qui alimentent aussi bien des lampes que des machines, les fiches des appareils usées par l’usage, les vieilles prises, les câbles dénudés, les fiches multiples alimentant de nombreux appareils, les adaptateurs susceptibles de provoquer des incendies par échauffement.

Attention : lorsqu’un logement vient d’être construit ou rénové, son installation électrique doit être contrôlée par le Consuel, Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité, qui délivre un certificat de conformité avant qu’EDF n’effectue la mise en service du courant.

Les conducteurs trop faibles ou mal isolés peuvent entraîner des risques d’électrocution par contact. L’industrie électrique a créé des produits destinés à l’amélioration de ces installations électriques (tableaux de protection modulaire centralisant les dispositifs de protection, les moulures et plinthes à poser, par collage ou clouage). Lors de la rénovation d’un immeuble ou d’une maison d’habitation, lors de l’établissement d’un devis pour un chauffage électrique, il faut demander d’installer un disjoncteur différentiel et une prise de terre qui peuvent aisément être ajoutés tout en conservant les coupe-circuit à cartouches fusibles et les disjoncteurs divisionnaires (qui doivent porter la marque NF-USE) et qui doivent bien sûr être en bon état. Chaque circuit ne doit pas alimenter plus de huit points d’utilisation (prises de courant et éclairage).

Ogelec électricité